Parfois, un mot, une chanson, un film… peuvent changer le cours d’une vie. Parfois, c’est une discussion. Comme pour Sylvain qui, après une conversation avec une amie et collègue, a fait la découverte de l’hypnose.

D’abord au travers de cabinets publics à l’ARCHE, de l’autohypnose, puis de séances en tant que client. Par la suite, de façon plus professionnelle en complément de son métier dans la domaine social.

Sylvain souhaiterait ensuite s’orienter vers des problématiques liées à la gestion de la douleur.

Au sein des Hypnos Du Coeur, Sylvain est heureux de contribuer à la culture de l’accompagnement en tant que praticien, et de pouvoir mettre à disposition des clients des outils efficaces.

Accompagner les personnes qui vont vers le changement de la meilleure façon possible est son objectif dans cette association.

Chinoiserie : Si j’étais un âge ? l’enfance