Christophe a rencontré l’hypnose vers 15 ans, au travers du livre de François Roustang « Qu’est-ce que l’hypnose ? ». Après avoir testé différentes thérapies, la méditation ou encore le yoga, l’hypnose s’est naturellement démarquée. La pratique de l’autohypnose quotidienne lui permet d’être le plus efficace possible dans l’accompagnement des autres qui est une grande responsabilité et implique donc un travail sur soi de tous les jours.

Professionnel averti, Christophe travaille sur tout type de problématique (de l’arrêt du tabac aux phobies, en passant par la confiance en soi, il apprécie également le travail avec les enfants). Mais c’est dans le domaine de la gestion de la douleur que Christophe se sent le plus utile. Il aime particulièrement ce moment magique où, le visage d’une personne s’illumine quand la douleur a disparu.

Christophe est de toutes les parties ! Un nouveau challenge avec l’association ? Travailler sur les addictions. Il trouve d’ailleurs, grâce aux Hypnos du Cœur, le sentiment d’être utile en accompagnant des personnes qui en ont besoin et qui n’auraient pas pu avoir recours à ce type de démarche autrement. Le partage entre praticiens est aussi un vrai plus !

De son côté, il souhaite apporter une présence et une écoute sans jugement, un soupçon de provocation et d’humour. Donner le meilleur de lui-même en séance est très important pour Christophe. Et comme Sénèque le disait, « Il existe un curieux paradoxe : quand je m’accepte tel que je suis, alors je peux changer. »

Chinoiserie : Si vous étiez un âge ? 43 ans… ici et maintenant